Il existe plusieurs critères de choix spécifiques à prendre en compte pour bien choisir votre vélo électrique :

  • Le type de moteur
  • L’assistance
  • Les performances de la batterie
  • Le couple et la vitesse maximale
  • Le nombre de vitesses
  • La console
  • Le poids

Le type de moteur

Le type de moteur peut influer grandement sur le confort de conduite d’un vélo électrique. C’est pourquoi nous vous conseillons de vous concentrer en premier lieu sur la motorisation, notamment sur l’emplacement du moteur, lors du choix de votre VAE.

Les modèles les plus répandus sont ceux dont le moteur est installé dans le pédalier. Bien qu’ils offrent une excellente assistance, ils peuvent subir des pannes de manière régulière. En effet, ils n’encouragent pas les cyclistes à ajuster leur vitesse, en fonction des caractéristiques des routes empruntées.

Les VAE avec moteur situé au niveau de la roue arrière fournissent une assistance dite “tout ou rien”. Ils pourraient bien répondre à vos attentes, si vous souhaitez limiter significativement les efforts physiques.

L’assistance

À l’instar du moteur, les vélos peuvent proposer différents types d’assistance en fonction de leur modèle. Les pédaliers avec capteur de force équipent le plus souvent les VAE en milieu de gamme et ceux haut de gamme. Ils fournissent une assistance progressive et encouragent les cyclistes à réaliser des efforts d’intensité convenable, pour conserver une excellente forme physique.

Contrairement aux pédaliers à capteur de force, ceux à capteur de pédalage limitent grandement les efforts et permettent donc de parcourir de longs trajets présentant de nombreux dénivelés, sans mouiller sa chemise.

Si vous souhaitez les rues de votre ville sans trop d’effort, optez pour un vélo avec pédaliers avec capteur de pédalage. Dans le cas contraire, privilégiez les modèles avec capteur de force.

Les performances de la batterie

Les performances de la batterie comptent parmi les principaux critères qui peuvent justifier ou non, l’achat d’un VAE. Les fabricants équipent généralement leurs vélos de batterie de 11 à 14 Ah. Logiquement, la capacité d’un accumulateur influe grandement sur son autonomie. Néanmoins, elle n’est pas le seul élément à prendre en compte lors de l’évaluation des performances d’une batterie.

Nous vous conseillons également d’accorder une attention particulière à la tension. Cette dernière peut influer grandement sur la capacité d’un VAE à arpenter les côtes.

Pour pouvoir sillonner aisément les rues de votre ville et parcourir une distance plus ou moins importante à chaque charge, choisissez un vélo doté d’une batterie de 11 Ah minimum, avec une tension d’environ 36 V.

Le couple et la vitesse maximale

Le couple d’un vélo électrique dépend de la puissance de sa batterie, mais aussi de son moteur. Pour gravir les côtes plus aisément, nous vous recommandons de vous pencher sérieusement sur ce critère.

Il est exprimé en Nm (Newton-mètre) et est généralement mis en lumière dans la fiche technique des VAE. Optez pour un couple de plus de 70 Nm, si vous projetez de réaliser des escapades en montagnes.

Pour les déplacements en ville, analysez tout d’abord les caractéristiques des rues que vous empruntez quotidiennement, pour avoir une idée du couple idéal.

Concernant la vitesse maximale, sachez que l’allure d’un vélo à assistance électrique ne devrait pas dépasser 20 km/h, en milieu urbain. Sur une piste ou lors de vos escapades en montagne, vous pouvez allègrement dépasser 40 km/h si vous le souhaitez. Si vous projetez d’acquérir un VAE pour la ville et pour les randonnées, tournez-vous vers un modèle puissant équipé d’un régulateur de vitesse.

Le nombre de vitesses

Lors de vos déplacements en vélo électrique, vous ne bénéficierez plus de l’assistance du moteur une fois la batterie déchargée. Vous serez donc contraint de déployer vos forces pour atteindre votre destination. Pour éviter de réaliser d’importants efforts physiques, penchez-vous sur le nombre de vitesses proposé par les VAE.

Dans le cas où vous empruntez quotidiennement des rues ou des routes ne présentant que de faibles dénivelés, vous pouvez choisir un vélo doté d’une seule vitesse. Par contre, si vous devez gravir d’importantes côtes lors de vos déplacements quotidiens, privilégiez un vélo équipé d’un dérailleur à 6 vitesses au minimum.

Pour les treks, l’idéal est d’investir dans un VTT à 21 vitesses pour pouvoir sillonner aisément des pistes relativement accidentées, sans assistance.

La console

Fixée sur le guidon, la console est un élément important auquel vous devez accorder une attention particulière. Elle doit fournir des informations sur l’allure, la vitesse engagée et la distance pouvant être parcourue avec l’assistance du moteur.

Dans la majorité des cas, les vélos en milieu de gamme et haut de gamme embarquent une console tactile offrant la possibilité de contrôler les lumières et le niveau d’assistance, en quelques clics.

Le poids

En optant pour un vélo électrique relativement puissant, vous oublierez rapidement son poids lors de vos déplacements et cela grâce à l’assistance. Néanmoins, nous vous déconseillons de négliger ce critère lors de l’achat de votre véhicule dans la mesure où vous serez amené à le porter dans de nombreuses situations.

Le poids idéal d’un vélo à assistance électrique est de 20 kg. Vous trouverez aisément des VAE plus lourds sur le marché, mais nous vous déconseillons d’opter pour ces produits bien qu’ils présentent généralement des équipements ultra performants.

Lire la suite du guide d’achat : Les différents types de vélos électriques

Retourner à la page principale du guide : Les meilleurs vélos électriques en 2017